Consultation interculturelle

La psychologie interculturelle : quézako ?

Dans cette approche de la psychologie, la culture, au sens large, est une partie de l’identité de l’individu. En la prenant en compte, je prend en compte l’individu dans sa globalité sans jamais franchir la limite de l’enfermement dans un aspect particulier de son identité. Il existe différents types de cultures dans lesquelles nous nous retrouvons. La culture que l’on appelle ethnique tout d’abord, mais aussi la culture familiale, propre à chaque groupe de famille, la culture individuelle, propre à chacun selon ce qui lui plaît et ce qu’il met en avant, la culture institutionnelle, je pense notamment à l’école. La culture est partout. Elle nous influence et en retour nous la transformons continuellement, c’est une interaction riche de ressources pour comprendre les individus.

À partir de cette définition, nous comprenons alors que les rencontres entre les différentes cultures, quelles qu’elles soient, sont monnaie courante. Par conséquent, il est possible que des difficultés naissent de ces rencontres. C’est à ce moment là que la consultation interculturelle intervient.

La consultation interculturelle

Il s’agit d’un espace où les difficultés issues de la rencontre entre les cultures sont entendues. Cet espace est neutre et sert de transition pour faciliter l’intégration. Afin de mieux comprendre les difficultés que vous rencontrez, nous les interrogerons, nous essaierons de les repérer et de les penser ensemble.

Ces consultations s’adressent à toute personne en faisant la demande (enfants, adolescents et adultes), aux migrants de première, deuxième, troisième génération; aux primo-arrivants; aux demandeurs d’asiles, aux couples mixtes, aux familles recomposées…